Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Station-service - La fin alternative d'Amicie - Part II

- J’ai fait ce qu’il demandait. Un jour, ils m’ont proposé de leur rendre divers petits services. Mon profil de poste devenait plus vaste, j’ai eu le droit à une augmentation. Avec les temps qui courent, vous savez j’ai accepté, j’avais besoin de cet argent, je…

- Oui je comprends, poursuivez…

- J’ai appris que cet hôpital était composé de plusieurs secteurs, classés par « type de comportements ». Le vôtre était vert, ce qui signifie « mutation génétique », le rouge pour les « cas extrêmement dangereux », le bleu pour ceux qui ont perdus toute notion de temps…

- Qu’est-ce que cela signifie ?

- Je n’en sais pas plus, je n’ai pas vraiment posé de questions… J’ai entendu dire que certains patients étaient présents depuis plusieurs années, qu’ils n’avaient plus d’existences légales. Les patients sont parfois transférés d’un secteur à l’autre…

- Ils sont censés être mort ?

- Je ne sais pas, peut-être qu’ils n’ont jamais existé…

- Vous voulez dire qu’ils seraient nés ici ?

- Je n’en sais pas d’avantage, je vous jure, je n’aurais jamais dû m’engager dans cet institut. Pourquoi ai-je postulé dans cet hôpital ? Mon dieu…

- Calmez-vous…

 

Elle sanglote à présent, ces phrases sont saccadées. Je ne comprends plus ce qu’elle me dit.

Je me rapproche d’elle et l’attire contre moi. Je voudrais tellement l’aimer ici, en cet instant, dans cette pièce.

Mais elle me repousse vivement…

 

- Ne… ne me touchez pas, vous êtes dangereux, je vous l’ai déjà dit !

- Je … non je ne crois pas. Pourquoi dites-vous cela ? Dites- en moi plus, dites-moi tout ce que vous savez, j’ai besoin de comprendre.

- Les doses que vous recevez depuis tout ce temps… Elles vous rendent fou, c’est l’objectif, leur objectif d’enlever toutes les nuances votre esprit.

- Je ne comprends pas, pourquoi font-ils ça ? Depuis combien de temps suis-je ici ? Que se passe t-il dans cet hôpital ? Vous avez parlé d’une mutation?

- Oui, votre esprit allait muter. Ce matin, ils devaient vous injecter la première des quatre doses…

- Je suis persuadé de vous avoir déjà vue dans une station-service, il y a peu de temps…

- Non, vous devez vous tromper, je vous assure…

- Vous n’avez pas l’air convaincu

 

Ses grands yeux s’emplissent soudain de larmes. Des spasmes de désespoir l’envahissent. Elle hoquette à présent.

Je suis fatigué, je ne sais pas si elle ment ou si elle est aussi perdue que moi…

 

- Dites-moi la vérité Vass … Je suis si las…

- C’est vrai, cela faisait partie d’une mission que l’on m’avait confiée…

- …

- Vous êtes arrivé par erreur dans notre centre. Ce n’était pas une station-service mais une annexe de notre hôpital. Il s’agit en réalité de notre cantine. Elle sert de réfectoire aux patients et de cantine ou de salle de repos au personnel selon les horaires…

- Vous voulez dire que je suis tombé au mauvais endroit au mauvais moment ?

- Peu importe l’heure à laquelle vous seriez arrivé… Ils vous auraient arrêté de toute façon.

- Qui ça « ils » ?

- Le personnel soignant, l’équipe présente au moment de votre arrivée…

- Je ne comprends pas… Je suis rentré dans les toilettes sans encombre, j’ai commandé à manger, j’ai rencontré des serveuses… C’est impossible !

- Ils ont tout organisé lorsqu’ils se sont aperçus qu’un intrus avait pénétré dans leur établissement. Très rapidement. Ils voulaient vous retenir, vous empêcher de quitter les lieux. Vous ne deviez en aucun cas dévoiler l’emplacement de l’hôpital, c’était trop risqué pour eux…

- Mais les serveuses ?

- Des infirmières …

- Les clients présents dans la salle ?

- Le personnel de notre centre…

- C’est impossible…

- Ils vous ont vu arriver sur le parking, prendre de l’essence… Ils ont mis en place les acteurs pour votre arrivée…

- Vous en faisiez partie ?

- Oui mais je ne savais pas ce qu’ils allaient vous faire… Je pensais juste que c’était sans importance… une petite arnaque…

- Pardon ?

­- L’homme que vous avez rencontré dans les toilettes…

- Oui je m’en souviens vaguement…

- Il vous observait. La serveuse qui a pris votre commande était chargée de vous questionner. Tout le monde était dans le coup je peux vous l’affirmer.

- Et Elodie ?

- Je ne connais pas d’Elodie…

- J’ai fait l’amour avec cette femme !

- Ah… celle-là …

- …

- Je la connais vaguement. Elle travaille dans un secteur que je ne connais pas. Je la croise de temps en temps au réfectoire…

- Quel a été son rôle ?

- Celui de vous retenir le plus longtemps possible comme nous tous.

- Elle aurait pu s’y prendre autrement !

- Elle a respecté son contrat. La récompense devait être à la hauteur…

- Vous êtes tous fous dans cet hôpital. C’est vous que l’on devrait enfermer !

- Pardonnez-moi – soupira-t-elle.

- M. Raspa…Raspank…

- M. Raspankov …

- Pourquoi ce nom là ?

(A suivre...)

Amicie, © 2008, tous droits réservés.

 

Les commentaires sont fermés.